Qui nous sommesCe que nous faisonsActualités & médiasComment nous aiderNous contacter

Évaluation des risques et prévention des maladies respiratoires chroniques dans le sud du Vietnam

L’équipe du Professeur Olivier Michel (ULB et Chef de clinique du Service Immuno-allergologie du CHU Brugmann) en collaboration avec le Professeur TRAN Thi Mong Hiep de l’Université Pham Ngoc Thach au Vietnam, a obtenu un financement de l’ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur) pour leur projet « Actions multidisciplinaires pour contrôler et réduire les maladies respiratoires chroniques au Vietnam » programmé sur une période de six ans (2017-2022).

Au Vietnam, les maladies respiratoires chroniques sont sous-estimées, sous-diagnostiquées et sous-traitées. Elles sont pourtant en croissance en raison des bouleversements démographiques (y compris un exode rural massif), économiques et sociaux que connaît le pays. Leur prévalence dans la population générale est estimée à 10%.

En raison de leur caractère invalidant, c’est une catastrophe sociale et économique pour le pays. Les autorités politiques en sont pleinement conscientes. Elles estiment que ces maladies représentent une priorité de santé publique et qu’il est indispensable d’agir à la fois sur la prévention et sur une prise en charge plus précoce, plus efficace et moins coûteuse de la maladie. Elles viennent d’établir un plan décennal 2015-2025 de lutte contre les maladies respiratoires chroniques à l’initiative du nouveau Premier Ministre. La coopération internationale est invitée à coopérer à ce plan. Le projet en question s’inscrit dans ce nouvel élan.

A la suite logique du PIC 2012-2016 (Programme Indicatif de Coopération) qui a notamment permis de réaliser un état des lieux des causes des maladies respiratoires chroniques et a formulé des recommandations pour améliorer la prévention, ce projet se concentre sur quelques aspects majeurs de la lutte contre les maladies respiratoires chroniques, tout en renforçant les capacités universitaires vietnamiennes :

  1. le développement et la mise en place d’une méthodologie de détection précoce de la maladie au niveau des centres de santé et des hôpitaux de district, ce qui permet d’améliorer la mortalité de la maladie, ainsi que sa morbidité reflétée par une diminution des hospitalisations et une amélioration des indices de qualité de vie, entraînant un moindre coût pour la société ;
  2. la recherche et la mise en place, au niveau des hôpitaux de districts, d’un traitement mieux adapté à chaque type de maladie respiratoire chronique, tenant compte du contexte vietnamien ;
  3. la recherche, la mise en œuvre et l’évaluation environnementale et clinique, de techniques de diminution de polluants intérieurs de l’habitation des patients souffrant de maladie respiratoire chronique ;
  4. l’investigation de l’effet protecteur des infections parasitaires intestinales sur le risque de sensibilisation allergénique;
  5. la diffusion et l’intégration des conclusions opérationnelles du projet dans la stratégie du pays.

Coordination du projet

>Prof. Olivier Michel

Prof. Olivier Michel

Pour en savoir plus

www.cud.be/content/view/1013

Évaluation des risques et prévention des maladies respiratoires chroniques dans le sud du Vietnam